Je me souviens encore ma première pochette CD, « Fake hyppi » un groupe de Toulouse de la période des Beaux-Arts. C’est surement cette pochette qui a tout déclenché, du moins sur la construction et la réalisation d’un support imprimé. Je travaillais à cette époque encore en montage manuel, ce qui posa un problème lors de la remise de cette création à l’imprimeur. Il avait besoin de fichier numérique avec des éléments images et typographiques, ce qui maintenant me parait très logique. C’est le manque de techniques qui a poussé mon intérêt à la préparation des fichiers, au travail numérique en général.  Créer des images ou des documents dans le but de les imprimer, c’est la base. Avec le temps maintenant je forme des jeunes et adultes sur des médias comme Photoshop et Illustrator afin de transmettre mon savoir.